Immeuble de logements HBM (LUP) – Joli-Mont 18-20-22

' Réalisation d'un immeuble de 48 logements d'utilité publique pour le compte de la Fondation HBM Jean Dutoit

2014 - en cours

Petit-Saconnex, GE

Fondation HBM Jean Dutoit

1er rang - 1er prix

Concept général

Le projet a comme objectif la réalisation de logements qui exploitent les qualités du site et qui s'inscrivent, par un volume compact et rationnel, dans le gabarit défini par le plan localisé de quartier.

Le PLQ prévoit six niveaux d'habitations, un niveau de sous-sol pour les locaux annexes et deux niveaux complémentaires de parkings enterrés dont les altitudes ne permettent pas une liaison de plein pied avec le sous-sol du bâtiment.

Le concept proposé clarifie cette configuration, en créant, à la place du sous-sol, un rez-de-chaussée légèrement abaissé (ou en contrebas), qui bénéficie de la légère déclivité du terrain, et six étages d’habitations.

Grâce à ce niveau d'accès qui est en retrait, au-dessus duquel est placé le volume des logements, le bâtiment est perçu comme étant léger, flottant au-dessus d'un socle rythmé par des passages.

Les façades du bâtiment sont entièrement préfabriquées et réalisées au moyen de modules verticaux alternant un rythme régulier de béton blanc lisse, obtenu grâce à un coffrage backelisé et de béton désactivé en renfoncement dans la façade, de manière à permettre aux volets de coulisser.

Concept énergétique

Le bâtiment, qui vise le label Minergie, est relié au réseau CAD-SIG. Une centrale de panneaux solaires en toiture complète la demande en énergie pour la production d’eau chaude sanitaire.

L'idée

Le rez-de-chaussée, très fluide, est constitué d'une succession de volumes dégageant les passages libres reliant la rue au parc situé au cœur du périmètre et mettant en valeur la qualité paysagère du site et l’arborisation importante qui est maintenue.

Le rez-de-chaussée est occupé par les trois accès aux logements et des locaux de service - tel que les buanderies, les locaux vélos et les locaux poussettes. Tous ces locaux bénéficient d’une liaison directe avec le parc et l’avenue de Joli-Mont et sont facilement accessibles par l’ensemble des habitants. Le statut semi-public de cette zone d'entrée, caractérisée par sa fluidité et ses liaisons, favorise le contact social entre les habitants des trois allées de l'immeuble.
La mise en place du rez-de-chaussée en contrebas permet la création de six étages de logements identiques en exploitant de manière très rationnelle les droits à bâtir. La hauteur libre économique de 2.5 m, souhaitée par le maître de l'ouvrage, rend possible ce principe d'organisation dans le gabarit imposé par le PLQ. La distribution des étages place l'altitude du premier niveau d'habitation à une hauteur entre 1 m et 2,5 m au-dessus du niveau du terrain existant, assurant la sphère privée des logements et dégageant la hauteur nécessaire au rez-de-chaussée. Comme l'aménagement des jardins privatifs n'est pas envisageable, la surélévation du volume des logements permet la prolongation des logements de ce niveau par des balcons, identiques à tous les étages.

Chaque étage, comportant 8 logements traversant ou bi-orientés, regroupe des appartements de 3, 4 et 5 pièces qui s'organisent autour de trois circulations verticales. Ces cages d'escalier, ainsi que les espaces de vie des appartements, occupent la façade Sud-Ouest du bâtiment, très vitrée et orientée vers le parc. Des balcons longent cette façade, répartis entre des zones privées, traitées comme des prolongations des séjours et des zones semi-privés, devant les escaliers, distribuant les accès secondaires des appartements.

Les chambres de l’ensemble des appartements s'organisent au long des trois autres côtés du bâtiment, dont le rapport à l'espace extérieur et l'ensoleillement sont plus adaptés et qui comportent des façades avec un taux d'ouverture moyen.